Les Méthodes temporaires d’épilation

 

pince a epilerLa plus simple : la pince à épiler

C’est la plus facile et la plus ancienne des techniques, et également la plus répandue. Elle est rapide, pratique, et très économique ! Son seul inconvénient, mais pas des moindres : cette petite pince ne suffira pas pour de grandes surfaces de peau, à moins d’avoir beaucoup de temps libre…
On la préférera pour des finitions : sourcils, maillot, aisselles principalement. C’est l’épilation la plus précise, il faudra cependant veiller à utiliser une pince à épiler de bonne qualité et bien ajustée, sinon vous casserez le poil, vous ne l’enlèverez pas !

 

 

La plus douloureuse : la cireepilation cire 2

De la cire chaude est appliquée sur la surface à épiler. Cela dilate la peau et rend plus aisée et moins douloureuse l’épilation. La cire en refroidissant se solidifie et piège les poils. On arrachera d’un coup sec la bande de cire appliquée en serrant fort les dents ! Cette technique très efficace a tout de même des inconvénients : il faudra des poils longs pour garantir l’efficacité, et la douleur est assez… prononcée ! Néanmoins, il faut souligner que la première épilation est la plus douloureuse, car le nombre de poils est important, les séances suivantes sont beaucoup moins problématiques, alors persévérez !

 

La plus éphémère : le rasage

Le rasage est l’une des méthodes les plus efficaces et rapides. Il convient bien pour de grandes surfaces sans plis : aisselles, jambes. On évitera d’utiliser un rasoir pour le maillot ! Pour éviter de se couper pensez à utiliser une mousse de qualité, qui sera un moyen également d’éviter le dessèchement de la peau. L’inconvénient du rasage ? il faut le faire régulièrement selon les personnes, et les poils qui repousseront seront plus durs !

 

La plus moderne : la tondeuse

On reprend le principe du rasage, avec l’avantage que les irritations sont très rares, et il n’y a pas de risques de poils incarnés. Selon le modèle, on pourra ajuster la longueur de coupe. Pratique pour le maillot, en revanche, le poil n’est pas enlevé en totalité, et il reste une petite qui sera visible. Pour cette raison on devra répéter l’opération plus fréquemment qu’avec un rasage classique.

 

La plus ingénieuse : l’épilateur électrique

On reprend le principe de la pince à épiler, en plus moderne ! L’épilateur cumule donc les avantages de cette dernière, et convient également à de grandes surfaces. En revanche l’épilateur électrique est moins rapide que le rasoir, et souvent plus douloureux. Vous pouvez suivre notre guide de sélection des épilateurs pour trouver votre bonheur. Le principe : l’épilateur coince le poil et l’enroule jusqu’à l’arracher entièrement. La repousse du poil sera lente, l’inconvénient étant la douleur pour les plus douillettes, et le temps qu’il faudra y consacrer. A ne pas confondre avec l’épilation électrique (ou électrolyse).

 

La plus chimique : la crème dépilatoire

Les crèmes dépilatoires sont composées d’un dérivé du soufre qui dissout les poils : l’acide thioglycolique. Le bulbe du poil n’est pas enlevé, il faudra donc répéter l’opération assez régulièrement, contrairement à une épilation à la cire. Le composé agit directement sur la kératine des poils, en modifiant leur structure moléculaire. A noter qu’il existe une forte toxicité pour la peau et les muqueuses, il faudra prendre des précautions en utilisant la crème dépilatoire. On l’utilise également en coiffure pour le frisage et défrisage, à des doses plus faibles.

 

epilation au filLa plus délicate : le fil

C’est une méthode très précise, que l’on utilise surtout pour épiler le visage. On fait un noeud avec un fil fin, puis on étire en balayant la zone à épiler. Cette technique est recommandée pour les duvets. Le bulbe est arraché, le poil repousse donc très lentement par la suite.